Votre calvitie grandit à vue d’œil ? Vous êtes dégarni depuis un certain nombre d’années ? Dans un cas comme dans l’autre, vous cherchez à savoir qui peut bien prétendre à une greffe de cheveux. On vous rassure, l’âge n’est pas décisif. Quelques éclaircissements sur le sujet méritent toutefois votre attention. Nous répondons ainsi à quatre de vos questions les plus courantes, autour des critères de pertinence : l’activité hormonale, la zone donneuse, les techniques chirurgicales et les traitements antichute.

Existe-t-il une limite d’âge ?

Aucune limite d’âge en principe n’est imposée en chirurgie esthétique capillaire. Quel que soit votre âge, vous êtes éligible à la greffe de cheveux, à condition d’être majeur et en bonne santé. Néanmoins par précaution et par recommandation, nos spécialistes suggèrent d’atteindre l’âge de 30 ans pour les hommes n’ayant pas encore stabilisé totalement leur activité hormonale. Votre calvitie peut encore gagner du terrain. Et vous n’êtes pas sans ignorer que la chute des cheveux s’intensifie avec l’âge. Les jeunes candidats à la greffe risquent par conséquent de devoir réitérer l’opération plus tard, à l’apparition de nouvelles zones de calvitie. Consultez ainsi nos équipes médicales pour établir un diagnostic selon votre profil.

La perte capillaire chez les femmes est, elle, plus tardive et généralement localisée à l’avant du crâne. L’acte médical peut être réalisée à tout âge.

Quel critère retenir pour des implants ?

Vous êtes chauve, dégarni à l’avant ou à l’arrière de la tête ? La calvitie n’apparaît pas dans les mêmes zones, au même rythme, ni même d’ailleurs chez tous les hommes. Si on a vu que l’âge n’était pas déterminant dans la réussite d’une pose d’implants, la zone donneuse, utilisée pour la greffe, constitue en revanche un critère de premier ordre.

La zone donneuse située à l’arrière du crâne, doit impérativement être dense, fournie, et présenter des follicules de qualité. Les médecins prélèvent vos propres cheveux dans cette zone abondante, située en haut de la nuque. Ils sont ensuite transposés à l’endroit où la perte de cheveux est la plus importante.

N’attendez pas d’avoir perdu l’intégralité de vos cheveux pour recourir à la greffe. Sans bulbe résistant à l’arrière, il est difficile d’effectuer des implants.

Quelles techniques sont utilisées pour la greffe capillaire ?

Deux techniques de greffe pointues et développées, sont utilisées par nos spécialistes de la Clinique Esthétique Aquitaine : le FUE et le FUT. La différence repose principalement sur l’avancée de votre calvitie. Le médecin en charge de votre greffe s’aura s’adapter à votre cas : conseils, technologies et sécurité sont assurés.

Le FUE (Follicular Unit Extraction, en anglais) est une technique de prélèvement du bulbe depuis la zone donneuse. Les bulbes sont implantés sur les zones partiellement dégarnies du patient. Cette microgreffe n’est donc pas recommandée pour de larges zones. Le résultat est naturel, sans cicatrice et définitif un an environ après la greffe.

Le FUT (Follicular Unit Transplantation, en anglais) est une technique dite par bandelette. Elle consiste à extraire une partie du cuir chevelu à l’arrière de la tête, dont les greffons sont transposés sur les zones sans cheveu, qui posent problème au patient (les tempes, le front, le haut du crâne). On appelle aussi cette technique, la microgreffe de cheveux en densité maximale, car ce sont près de 6 000 cheveux qui sont implantés sur la tête et qui pousseront à vie. De quoi ravir nos patients gênés, voire complexés par la perte de leurs cheveux.

Quelles autres solutions pour palier à la perte de cheveux ?


La Clinique Esthétique Aquitaine vous propose trois solutions alternatives à la greffe capillaire :

  • Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes). Il s’agit d’une réinjection de votre plasma à partir d’une prise de sang, qui a vocation à freiner la chute de cheveux et à favoriser la repousse des follicules.
  • La mésothérapie capillaire. Elle consiste à revitaliser le cuir chevelu et à traiter la perte de cheveux.
  • La luminothérapie. Il s’agit d’un traitement contre la perte de cheveux par LED. Son action vise la repousse capillaire après photo-bio-stimulation des follicules.

Les différents traitements sont réalisés dans notre clinique et sur plusieurs séances, selon vos besoins.

Vous l’avez compris : pas de limite d’âge requise pour prétendre à la greffe capillaire, ni aux traitements pour corriger la perte de cheveux. Néanmoins, assurez-vous d’avoir une zone donneuse suffisamment généreuse, et avoir atteint un stade de maturité hormonale pour éviter les surprises dans les années à venir. Pour vous en assurer, réservez votre premier rendez-vous à la Clinique Esthétique Aquitaine. Nous répondrons à vos questions et opterons ensemble pour la solution la plus appropriée.