Avec l’âge, les grossesses ou une perte de poids, il n’est pas toujours évident de garder une belle poitrine. Les seins ont tendance à s’affaisser : c’est la ptose mammaire. Un phénomène en général mal vécu par les femmes. Toutefois, il est possible de corriger cet affaissement de la poitrine grâce à la chirurgie esthétique mammaire.

Qu’est-ce qu’une ptose mammaire ?

La ptôse mammaire se traduit par un affaissement des seins. Cela est dû au glissement progressif de l’étoffe glandulaire, et à une distension excessive de la peau qui enveloppe les deux seins. On note alors un étui cutané non adapté au volume mammaire résiduel. Résultat : les seins perdent de leur galbe et adoptent une position basse. Ils donnent l’impression de pesanteur sur la partie inférieure, et d’un vide dans la partie supérieure.

La ptose est donc caractérisée par une poitrine très basse. Il est courant qu’elle soit suivie d’une hypertrophie mammaire ou une hypoplasie mammaire.

Comment se corrige une ptose mammaire ?

Le recours possible à l’effet de ptose reste la chirurgie des seins. La correction de ptose mammaire aussi appelée lifting des seins a pour but d’apporter une solution à l’affaissement des seins en les remodelant. La poitrine est alors remontée et reconcentrée. Cette intervention peut permettre par la même occasion de réduire le volume de seins trop important.

Cette opération de ptose mammaire est indiquée chez les femmes présentant une chute significative des seins, et souhaitant y remédier. Une intervention de ptose mammaire peut aussi être envisagée dès la fin de l’adolescence. Pour une femme adulte, elle est souvent programmée avant ou après une grossesse. En revanche, elle est contre-indiquée en cas de surpoids ou d’obésité.

Le déroulement de l’intervention

Comme pour toute intervention, l’opération de ptose mammaire nécessite un bilan préopératoire, réalisé conjointement à une mammographie et à une échographie. Le chirurgien esthétique de la clinique effectue ensuite un dessin sur la poitrine de la patiente afin de délimiter les parties à corriger conformément au souhait de celle-ci. S’il est question d’une asymétrie entre les seins, la patiente pourra voir sur l’esquisse, un aperçu de l’équilibre à apporter.

L’acte chirurgical dure entre 2 et 3 heures, et s’effectue sous anesthésie générale. Il a plusieurs objectifs :

  • repositionner le mamelon et l’aréole au sommet du sein, bien élevé au-dessus du sillon mammaire
  • relevé et concentrer la glande mammaire, pour la positionner à la bonne hauteur
  • enlevé la peau excédentaire autour de l’aréole afin d’obtenir deux seins ascensionnés, harmonieux et joliment galbés

Après le déroulement de l’intervention, on note la présence de quelques cicatrices ptose mammaire. Tout dépend de l’importance de la correction. Elles sont peu visibles après une correction de ptose par pose de prothèses. Si la ptose est modérée, les cicatrices seront discrètement situées autour de l’aréole. Dans le cas d’une chute de l’aréole suivie d’un fort allongement des segments, l’emplacement des cicatrices sera défini de commun accord avec la patiente.

Découvrez notre laser Urgo Touch permettant de réduire significativement vos cicatrices.

Les suites de l’opération de ptose mammaire

La patiente peut ressentir quelques douleurs après l’intervention, mais elles seront soulagées par une médication appropriée composée d’antalgiques. Le pansement post-opératoire est remplacé le jour suivant par un soutien-gorge de contention qu’il faudra porter une quinzaine de jours. Un arrêt de travail de quelques jours est à prévoir. Si vous pratiquez une activité sportive, il est recommandé de respecter une pause de 3 à 6 semaines pour favoriser une meilleure cicatrisation des points de suture.

Quant au résultat de l’intervention, il est visible aussitôt après l’opération. La patiente retrouve une poitrine ferme, bien galbée et naturellement harmonieuse. Cependant, il faut patienter encore 6 mois (le temps que les cicatrices s’estompent et deviennent plus discrètes) afin d’apprécier le résultat définitif. L’arrêt du tabac favorise une meilleure cicatrisation.