Pour différentes raisons, la peau des cuisses se relâche et devient disgracieuse. La chirurgie du corps permet d’y remédier grâce à une liposuccion et un lifting du corps. Cette technique médicale permet de retirer définitivement la peau excédante. Elle aide également les patients à retrouver un joli galbe.

Les avantages du lifting des cuisses

La lipoaspiration est souvent insuffisante pour raffermir la peau des cuisses. Le lifting des cuisses s’avère nécessaire afin d’enlever l’excédent de peau localisé sur la face interne des cuisses. Cette chirurgie du corps est effectuée dans le cadre d’un relachement cutané. Plusieurs raisons en sont à l’origine comme un important amaigrissement, une grossesse ou le vieillissement. Le chirurgien tient compte principalement de la morphologie des cuisses.

D’autres critères sont également pris en compte tels que la qualité de la peau, la surcharge graisseuse et le tonus musculaire. Cette opération permet ainsi de résoudre les problèmes de macérations ou d’irritations dues au relachement cutané. Les résultats sont pratiquement immédiats après l’intervention. Les patients ont une meilleure appréciation du résultat final au bout de 5 à 6 mois.

Le déroulement de la cruroplastie

Le lifting des cuisses est également connu sous le nom de cruroplastie. Cette intervention chirurgicale se fait au niveau de la face interne des cuisses. De nombreux progrès ont été faits en termes de techniques médicales, permettant au patient de profiter de bons résultats. Dans certains cas, les problèmes sont liés à un excès graisseux. Le médecin procède alors simultanément au lifting du corps et à la liposuccion. Une ou deux consultations préopératoires sont d’ailleurs recommandées par le chirurgien. L’objectif est d’expliquer au patient tous les détails du lifting des cuisses. Le chirurgien établit, entre autres, un devis détaillé de la prestation. L’examen médical approfondi permet aussi de vérifier s’il n’y a pas de contre-indication à la chirurgie esthétique. Le chirurgien fait également un rappel des recommandations. Le patient ne doit pas fumer un mois avant ou après l’opération.

Cette mesure de précaution permet au processus de cicatrisation de se dérouler sans encombre. Il faut aussi proscrire la prise d’aspirine 10 jours avant l’intervention. Le patient ne doit rien boire ni manger 6 heures avant l’opération. L’intervention requiert généralement une anesthésie générale du patient. Le choix du type d’anesthésie est évoqué lors de la consultation préopératoire. Quant à la durée de l’opération, elle varie entre une et deux heures. Elle commence toujours par une lipoaspiration. Cette technique permet de retirer les amas graisseux afin d’obtenir un joli galbe. Quant aux incisions sur le sillon génito-crural, elles sont destinées à retirer efficacement l’excédent de peau. Elles peuvent être effectuées verticalement, horizontalement ou les deux au cas par cas.

Entretien de la peau après le lifting des cuisses

Semblables à des courbatures, les douleurs au niveau du sillon génito-crural ont une faible intensité après l’opération. Des antalgiques sont prescrits par le chirurgien afin d’atténuer les douleurs ou les prévenir. Le patient doit aussi se reposer pendant les trois à quatre semaines suivant la chirurgie esthétique. Des ecchymoses ou des œdèmes peuvent apparaître, mais ils se résorbent progressivement au bout de deux à trois semaines. Les soins et la désinfection de la peau doivent être faits tous les jours en raison de la localisation des cicatrices. Il faut aussi protéger la cicatrice d’une exposition au soleil et aux rayons UV pendant environ 6 mois.

Cette précaution vise à limiter la dyschromie. Ce terme désigne une cicatrisation caractérisée par un important trouble de la coloration. Le patient doit porter une gaine de contention pendant quatre semaines et des bas de contention pendant deux semaines. Cette période peut être rallongée pour les patients souffrants d’embolie ou de phlébite. Il est d’ailleurs conseillé de pratiquer la marche afin de favoriser une bonne circulation sanguine dans le corps. Néanmoins, il faut éviter tout effort risquant de provoquer une tension au niveau des cicatrices. Il est aussi possible de tonifier la peau des cuisses et du bas ventre en prenant une douche écossaise au quotidien. Cette pratique est caractérisée par une alternance de l’eau chaude et de l’eau froide.