Lorsque le vieillissement amorce son œuvre, les tissus cutanés se relâchent et deviennent moins élastiques. Les rides apparaissent, particulièrement sur le visage qui commence par s’affaisser. Heureusement, il est possible de lutter contre les signes de l’âge sur le visage, et de conserver une peau tonique et éclatante plus longtemps, grâce à la chirurgie du visage. Cette technique de restauration de l’apparence du visage permet aujourd’hui de rajeunir de façon naturelle, en respectant les traits physionomiques de la personne.

Il est bien loin le temps des liftings subis par nos grands-mères où l’acte du praticien se résumait à tirer la peau du visage vers le haut ou en arrière. Aujourd’hui, la connaissance des mécanismes du vieillissement a beaucoup évolué. Les spécialistes adaptent leurs gestes de façon précise au souhait des patientes qui désirent paraître plus fraiches, avoir un bel ovale et un cou propre. Le lifting est réalisé sur des zones localisées, et par un traitement spécialisé des plans musculaires et cutanés. En conséquence, il n’existe pas « un lifting », mais « des liftings ». Autrement dit, les liftings du visage sont très nombreux de nos jours, et varient en fonction des besoins des patientes. Voici les demandes les plus fréquentes en matière de lifting facial.

 

Le lifting cervico-facial

 

Ce terme désigne le lifting de l’ovale du visage et du cou. Il apporte une amélioration des disgrâces cutanées observée dans ces zones. Le lifting cervico-facial traite précisément de l’affaissement et du relâchement de la peau au niveau des muscles de l’ovale du visage, des sourcils, des tempes, des bajoues et du cou. Il permet également un rééquilibrage de tissu graisseux sur le visage. Cette intervention a l’avantage de remonter les bajoues et de retendre le cou. Dans certains cas, le chirurgien esthétique plastique peut l’associer à une microliposuccion du menton. Le lifting cervico-facial connaît une véritable avancée, et présente un aspect rafraîchi et reposé du visage, pour une durée de 10 à 12 ans. Il est une technique de chirurgie du visage présentant aussi plusieurs variantes, allant du lifting facial classique aux liftings à cicatrices courtes.

 

Le lifting temporal

 

Le lifting des tempes ou lifting temporal vise à corriger la chute de la queue des sourcils, causée par un surplus épidermique de la paupière supérieure. L’incision se pratique par le biais d’un décollement et d’une remontée de l’extrémité des sourcils, afin de retendre les tissus cutanés. Ce faisant, le lifting temporal améliore les stigmates du vieillissement dans la zone située entre la région frontale et le cervico-facial. Ainsi, toute la partie supérieure du visage va être rajeunie. Selon le type de vieillissement remarqué, de l’aspect du front, de l’implantation capillaire et des reliefs osseux, l’esthéticien va définir les régions faciales à traiter, de même que la technique d’intervention adaptée. Une opération réussie de lifting temporal permet un rajeunissement parfait du tiers supérieur du visage.

 

Le mini lift sans chirurgie

 

Le mini-lifting facial également appelé mini-lift sans chirurgie est une « technique soft » et plus avancée de rajeunissement du visage. L’acte médical utilise une méthode de radiofréquence grâce à la technologie Pofound. Ce traitement dermique redonne de l’énergie à la peau et stimule l’élastine de cette dernière, le collagène et l’acide hyaluronique. Aucune injection n’est nécessaire ainsi qu’aucune technique chirurgicale. Les signes du vieillissement seront visiblement réduits.

 

Le lifting par fils tenseurs

 

Le lifting par fils tenseurs est une alternative légère à une intervention de chirurgie du visage. Il demande une grande dextérité et une connaissance poussée de l’anatomie faciale. Le résultat est cependant modéré et ne dure que quelques mois, tout au plus 18. Les fils tenseurs sont des fils crantés présentant des accroches, et qui sont passés sous la peau à l’aide d’une longue aiguille pour assurer une remontée stable et performante de la peau. Un phénomène de rétraction cutanée se produit suivi d’une adhérence cicatricielle qui assure la stabilité du résultat. Le procédé nécessite un contexte très stérile et permettrait de redonner de la tension à l’ovale du visage, les bajoues, les pommettes et les sourcils. Il est à noter que le fil tenseur est un corps étranger introduit sous la peau. La moindre infection entraînerait un rejet de celui-ci, avec des séquelles esthétiques potentielles ou des cicatrices visibles sur la peau.

 

En matière de lifting du visage, la consultation pré-opératoire est une étape indispensable et obligatoire pour appréhender les attentes du patient. C’est aussi l’occasion pour le praticien, inscrit à l’ordre des médecins, de connaître les antécédents médicaux de son patient, ainsi que sa situation médicale actuelle. Les facteurs tels que le type de peau, l’implantation des cheveux, la cicatrisation, le tabagisme éventuel, l’exposition au soleil, doivent également être évalués pour leur incidence possible sur les suites de l’intervention.