Clinique esthétique Aquitaine

La liposuccion communément appelée liposuccion est pratiquée sur de nombreuses parties du corps et vise à supprimer les amas de graisse, résistants aux régimes alimentaires pour obtenir un parfait ventre plat, mais cela fonctionne aussi pour la « culotte de cheval », les hanches, affiner les cuisses, « les ailes d’ange », le dos.

 

  • A qui est destiné la liposuccion ?
  • Quelles parties du corps sont ciblées par la liposuccion ?
  • Comment s’effectue la liposuccion
  • Le coolsculpting ou la cryolipolyse : mincir par le froid
  • L’efficacité est-elle prouvée ?

A qui est destiné la liposuccion ?

La liposuccion ou lipoaspiration est une intervention chirurgicale esthétique qui permet de supprimer définitivement des amas graisseux localisés, « culotte de cheval », « poignées d’amour », le ventre, les cuisses, bras ou menton, « les ailes d’ange », le dos. Ces zones diminuent l’harmonie corporelle et peuvent provoquer des complexes.

La liposuccion est une technique de plus en plus utilisée tant l’engouement pour la maîtrise esthétique du corps est omniprésente dans la société et facilitée par de nombreuses techniques innovantes. Dans certains cas, la surcharge pondérale peut aussi entraîner des problèmes de dos, de circulation et la liposuccion devient alors thérapeutique.

Une consultation avec un chirurgien est le préalable à toute décision. Le chirurgien écoute le patient et ses motivations et présente toutes les possibilités offertes par les techniques esthétiques en détaillant précisément les avantages de chacune, permettant au patient de choisir la meilleure technique et le meilleur choix adaptés à la cliente.

La liposuccion est une opération esthétique qui ré-harmonise la silhouette. La liposuccion ne vient pas en remplacement d’un régime alimentaire, l’obésité par exemple sera traitée avec un nutritionniste préalablement.

La lipoaspiration peut être envisagée en cas de surcharge pondérale, quelques temps après une grossesse. Les femmes peuvent accéder à la liposuccion mais dans un délai raisonnable après l’accouchement, en effet, les hormones de grossesse diminuant après l’accouchement vont permettre l’élimination progressive des excès de graisse naturellement. Ce n’est que plus tard que la liposuccion peut présenter un intérêt.

Quel que soit la technique employée, dans la totalité des cas, la liposuccion offre un joli résultat, dans tous les cas, le résultat de la liposuccion est définitif à poids stable.

Quelles parties du corps sont ciblées avec la liposuccion ?

La liposuccion du ventre est l’intervention la plus répandue. Les hanches, les cuisses, les genoux, et les jambes sont les autres zones prisées pour la liposuccion.

Comment s’effectue la liposuccion

La liposuccion ou lipoaspiration de la graisse s’effectue dans une clinique. Après les consultations pré-opératoires, les examens de laboratoire et les consentements, le patient est mis sous anesthésie locale, locale péridurale ou générale. La durée de l’intervention est fonction du nombre de zones et du volume à enlever, en général de 30 minutes à 4 heures.

Une incision est pratiquée dans la peau pour le passage de la canule, elle sera invisible par la suite. Elle est souvent positionnée dans un pli du corps. La canule est insérée et aspire la graisse. Dès l’intervention terminée, le patient doit porter un vêtement de contention pendant plusieurs semaines. Des ecchymoses ou un œdème peuvent apparaître qui s’estompent au bout d’une dizaine de jours.

Selon le Docteur ILLOUZ, on peut enlever l’équivalent de 5% du poids en graisse au maximum. Dans la majorité des cas, on n’enlève que 3 % afin de ne pas trop détruire l’harmonie du corps. La liposuccion ne permet pas une perte de poids, mais plutôt une perte de 1 à 2 tailles.

Le coolsculpting ou la cryolipolyse : mincir par le froid

Si l’intervention chirurgicale est source d’angoisses et que vos bourrelets disgracieux vous dérangent, l’alternative au bistouri tend à se développer pour les personnes qui ont de petits amas graisseux sans pour autant avoir de surcharge pondérale importante. La cryolipolyse est la méthode, le coolsculting est le terme communément utilisé du fait qu’il permet de traiter certaines rondeurs sans danger, sans contrainte avant ni après.

Les avantages sont multiples, les résultats sont visibles dès la première séance, les zones traitées sont localisées, ventre, cuisses, hanches, bras, mais les appareils ne permettent qu’une zone limitée à chaque intervention.

Un gel est posé sur la zone, l’appareil aspire avec une sorte de ventouse pendant un temps relatif, souvent un minimum d’une heure, le procédé entraîne la mort de la cellule en 45 minutes environ. Il n’y a aucune contrainte avant et aucune gêne après.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires à intervalles espacés. Les cellules détruites s’éliminent naturellement avec des résultats durables.

Le traitement anticellulite est également un traitement alternatif à la liposuccion. L’aspect peau d’orange de la peau, ennemi des femmes principalement est souvent résistante aux régimes ou aux séances de sport.

L’efficacité est-elle prouvée ?

Les techniques de médecine esthétique d’aujourd’hui sont particulièrement performantes pour venir à bout des bourrelets adipeux.

Les différentes techniques de médecine esthétique ciblent chacune une indication précise :

  • La Liposuccion : permet l’extraction définitive à poids stable des amas graisseux par un acte chirurgical
  • Coolsculpting : permet le gel des cellules sur des zones ciblées de petites dimensions sans intervention chirurgicale

Les chirurgiens de la Clinique Esthétique d’Aquitaine sont les meilleurs conseillers pour évaluer en fonction du désir du patient et de la qualité de la peau, de la technique la plus adaptée à employer selon le volume de graisse à enlever :

  • La Clinique Esthétique d’Aquitaine est certifiée sans réserve par la Haute Autorité de la Santé
  • Les équipements utilisés par la Clinique Esthétique d’Aquitaine sont les plus techniquement à jour et les plus innovants.
  • Les équipes de chirurgiens de la Clinique Esthétique d’Aquitaine fournissent aux patients « une information loyale et claire et appropriée sur son état ». (Art R.4127-35 du code de la santé publique)