La blépharoplastie est une chirurgie des paupières permettant de réduire voire supprimer l’apparence vieillie et fatiguée de votre regard. En effet, avec l’âge la peau perd progressivement sa tonicité, tout particulièrement celle des paupières, qui est très fine et fragile. Vous trouverez ci-après tout ce que vous devez savoir afin d’envisager un lifting des paupières en toute sécurité et sérénité.

 

Pourquoi recourir à une chirurgie des paupières ?

 

La blépharoplastie est un type de chirurgie ayant pour objectif de corriger des paupières tombantes, en ayant notamment recours à un retrait d’excès cutané, musculaire et graisseux. Du fait du vieillissement, la peau des paupières se relâche et les muscles les soutenant s’affaiblissent. La conséquence est une accumulation de graisse, dans la partie supérieure comme inférieure, avec apparition de paupières tombantes, de cernes et de poches sous les yeux.

Concrètement, une blépharoplastie est envisageable dans les cas suivants :

  • Poches ou perte de tonicité au niveau des paupières supérieures
  • Excès cutané pour les paupières supérieures
  • Excès cutané pour les paupières inférieures
  • Poches sous les yeux

Pour un effet rajeunissant encore plus marqué, il est possible de combiner une blépharoplastie avec d’autres procédés, dont notamment l’injection de toxine botulique, permettant de traiter les rides d’expression frontales et pré-orbitales.

Une intervention à simple visée esthétique n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie, elle ne le sera que dans l’hypothèse où elle permet de remédier à un trouble de la vision (champ visuel amputé).

 

L’intervention de blépharoplastie

 

Une consultation pré-opératoire avec le chirurgien plasticien est obligatoire. Elle a principalement deux fonctions :

  • Aborder votre historique médical : chirurgie(s) antérieure(s), troubles préexistants (yeux secs, glaucome, allergies, problèmes circulatoires, diabète, etc.)
  • Connaître vos attentes et motivations, de façon à déterminer si la chirurgie est bien adaptée pour répondre à vos souhaits.

Peuvent également être réalisés plusieurs examens afin de s’assurer de la faisabilité de la chirurgie des paupières, à savoir des mesures par le chirurgien, une évaluation de la vision ou encore une prise de photographies des yeux sous plusieurs angles, tant pour la détermination de la date de la blépharoplastie que pour anticiper les effets immédiats et à long terme.

Lors de l’intervention d’une blépharoplastie supérieure, le chirurgien réalise une incision au niveau du creux délimitant la partie mobile et la partie fixe de la paupière, de manière à retirer l’excès cutané, musculaire et éventuellement graisseux, puis referme. Dans le cadre d’une blépharoplastie inférieure, il y a deux configurations : soit si le relâchement cutané est important, une incision sous les cils est pratiquée ; soit lorsqu’il s’agit simplement de traiter des poches, la voie conjonctivale a pour avantage de ne laisser aucune cicatrice visible.

Dans les heures et jours suivant la blépharoplastie, peuvent survenir un certain nombre de désagréments sans gravité, dont les effets s’estompent progressivement : vision trouble ou double, yeux larmoyants, sensibilité à la lumière, œdème (paupière enflée), hématome (bleu), gêne oculaire légère, etc.

 

Comment votre regard est-il rajeuni ?

 

Pour une récupération optimale et dans les meilleurs délais, certaines indications et contre-indications vous sont données, par exemple :

  • L’apposition de compresses de glace à intervalles réguliers dans les heures suivant le lifting des paupières, ainsi que le jour suivant
  • L’utilisation de gouttes prescrites sur ordonnance
  • Eviter tout effort intense, pratique sportive, baignade, durant une semaine
  • Ne pas fumer
  • Ne pas se frotter les yeux
  • Ne pas prendre de traitement médicamenteux fluidifiant le sang. Vous pouvez en revanche recourir au paracétamol en cas de douleur

La blépharoplastie donne d’excellents résultats : rajeunissement du regard, une expression plus douce et reposée, sans compter le plaisir d’un regain d’estime de soi. Le bénéfice pourra être définitivement apprécié après disparition des hématomes et inflammations, soit habituellement au bout de dix à quinze jours.