Beaucoup de femmes souhaitent avoir une poitrine généreuse symbole de féminité. Cependant une poitrine trop imposante peut causer des complexes réels et également des désagréments physiques (douleurs cervicales et dorsales notamment). L’important est d’avoir une poitrine qui entre en harmonie avec sa silhouette. Quand une poitrine trop opulente devient encombrante et gênante, pour certains gestes quotidiens ou dans la vie intime, la réduction des seins est une solution chirurgicale qui permet de voir la vie sous un nouveau jour. Mais comment bien choisir la taille de son nouveau bonnet ?

 

Hypertrophie mammaire et réduction mammaire

 

La chirurgie mammaire devient nécessaire pour certaines femmes qui souhaitent diminuer le volume de leur poitrine. Des seins trop imposants peuvent nuire à l’esthétique corporelle en créant des déséquilibres entre le haut et le bas du corps par exemple. En cas d’hypertrophie mammaire, le chirurgien pratique une intervention qui consiste à retirer la graisse et la peau en excès au niveau de la poitrine.

Il vise ainsi à redessiner la silhouette pour vous permettre de retrouver bien-être au quotidien et confiance en vous. Cette intervention est parfois d’autant plus nécessaire que l’hypertrophie des seins est souvent associée à une ptôse mammaire (affaissement de la poitrine). Cette chirurgie des seins apporte donc une correction globale au niveau du buste.

Ce type de chirurgie des seins s’adresse à toutes les femmes de tous les âges. De jeunes femmes peuvent se trouver très complexées par une poitrine imposante qui est un frein pour s’engager dans une vie intime et sociale épanouie. Mais la poitrine est surtout une des zones du corps les plus exposées au vieillissement tissulaire et au relâchement cutané, en particulier si le volume des seins est important. Ainsi, certaines femmes ont très bien vécu avec une poitrine opulente mais supportent mal l’affaissement consécutif aux effets du vieillissement. La réduction des seins s’offre alors à elles pour retrouver une nouvelle silhouette.

 

Comment bien définir la taille de son bonnet ?

 

Le choix de la taille de bonnet est central ! Et dans cette démarche, votre chirurgien plasticien est votre partenaire de chaque instant et votre meilleur allié. Dans un premier temps, il vous accompagne pour vous permettre d’avoir la juste perception de votre corps. Quand les complexes s’installent dans le temps, ils peuvent générer une perception erronée de la réalité corporelle. La première consultation est essentielle pour prendre les bonnes décisions.

Le chirurgien dispose des bons repères et de critères spécifiques pour vous proposer différentes tailles. Une réduction mammaire trop radicale pourrait entraîner un autre type de déséquilibre de la silhouette. Il faut donc avant tout créer une relation de confiance avec le chirurgien et être à l’écoute des conseils. Il pourra vous présenter différentes simulations. Une réduction réussie est une intervention qui ouvre un nouveau chemin de vie où la patiente se réconcilie avec son corps.

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour le choix la taille :

  • Votre taille
  • Votre poids
  • Le volume initial de vos seins

Le chirurgien vous fera différentes propositions et prendra encore compte vos souhaits. En moyenne, on propose une réduction équivalente à 2 tailles : passage d’un bonnet F à D par exemple ou de E à C. Mais toutes les situations sont différentes et c’est vraiment le dialogue avec le chirurgien qui doit permettre de déterminer le résultat attendu.

 

Bien préparer son intervention de réduction mammaire

 

Une réduction mammaire exige de bien se préparer. En effet, si vous avez l’intention de perdre du poids pour modifier plus globalement votre silhouette, il est préférable de le faire avant l’intervention. Une perte de poids trop importante après la chirurgie pourrait impacter le résultat espéré. C’est un des aspects à aborder avec votre chirurgien. Il est primordial qu’il ait connaissance de toutes les facettes de votre projet pour mieux vous conseiller.

N’hésitez pas à préparer votre peau ! Il est toujours utile de favoriser l’hydratation cutanée de manière à ce que les suites post-opératoires soient mieux anticipées. Vous retrouverez d’autant mieux souplesse cutanée et tonicité musculaire que vous aurez pris soin de bien hydrater votre peau.

 

Adopter les bons gestes post-opératoires pour un résultat optimal

 

Comme pour toute chirurgie esthétique, il faut savoir se montrer un peu patiente après une réduction mammaire. Le résultat définitif n’est pleinement visible que plusieurs mois après l’intervention. L’opération implique de retirer les excès de graisse, de remonter la glande des seins et de redraper la peau pour obtenir un galbe parfait. Lors de l’intervention, le chirurgien peut aussi être amené à réduire l’aréole et le mamelon pour les repositionner. Une anesthésie générale est nécessaire et la durée de l’intervention n’excède pas 3h en principe. Il faut donc laisser le temps aux tissus cutanés et musculaires de retrouver toute leur souplesse et permettre aux cicatrices de se résorber.

On préconise quelques gestes et astuces qui permettent de favoriser l’obtention d’un résultat optimal. Votre chirurgien vous en expliquera l’importance et il faudra les suivre scrupuleusement !

Il est avant tout primordial de porter un soutien-gorge de contention adapté. Durant les semaines qui suivent l’intervention, il faudra vous en défaire le moins possible, le jour comme la nuit !

Il vous faudra également prendre soin de vos cicatrices avec rigueur et attention. Des crèmes spécifiques vous seront prescrites par votre chirurgien. Vous pourrez alors vous masser délicatement autant que nécessaire pour stimuler la circulation lymphatique et soutenir la reconstruction du derme.

Les activités sportives vous seront déconseillées dans le mois suivant l’intervention afin de ménager la reconstruction musculaire de votre poitrine et éviter les stimulations préjudiciables à bonne cicatrisation. En revanche, dès le feu vert du chirurgien, il ne faudra pas hésiter à reprendre des activités physiques.