Relèvement du Point G

Le Dr Gräfenberg découvrit  et évoqua cette zone si particulière, en 1950, lors d’études scientifiques sur le plaisir féminin.  Véritablement évoqué“Tissu érectile”, “glandes para-urétrales de Skene”, “prostate féminine”, autant de noms pour définir une zone qui suscitent encore de vifs débats scientifiques quant à son existence et que nombres de femmes ignorent encore. Pour celles qui l’ont apprivoisé, son existence est une évidence.

La stimulation du point G stimulation provoque un orgasme particulièrement intense chez la femme dit « vaginal » en opposition à l’orgasme clitoridien.

Situé entre 2 et 4 cm de l’orifice vaginal, derrière la symphyse pubienne, il correspond à une zone plus ou moins grande selon les patientes d’une muqueuse granuleuse, différente du reste de la muqueuse vaginale.

Il s’agit d’une convexité de la paroi antérieure du vagin, qui, après stimulation, procure un orgasme intense.

L’amplification de la zone G à l’acide hyaluronique avec DESIRIAL® (ou “G-Shot”) permet de recréer une convexité au niveau de la muqueuse de la paroi antérieure du vagin qui le rend plus

facilement accessible aux pressions et aux frottements pour découvrir ou retrouver des plaisirs intenses (orgasme vaginal). En effet, cette technique permet aux femmes clitoridiennes de les aider à découvrir un plaisir vaginal, plus intense et plus durable… ou pour les femmes qui ont déjà connues un tel plaisir, mais qui, après une chirurgie, un accouchement, une ménopause l’ont perdu.

Technique

On évitera la période menstruelle et on s’abstiendra de prendre de l’aspirine durant la semaine précédant le traitement.
Une pommade anesthésiante est appliquée avant l’injection d’acide hyaluronique et la zone est désinfectée.Le médecin repère le point G et pratique l’injection à l’aide d’une aiguille très fine . Le résultat anatomique est immédiat et il est facile de constater au toucher que le point G est
bien plus bombé. Certaines femmes qui ne l’avaient jamais précisément repéré peuvent alors bien l’identifier.

Un minime saignement est possible.
La séance ne dure que quelques minutes.

Recommandations autour de l’acte

Avant

  • Pour l’injection, il est souhaitable d’être en dehors des règles.
  • Ovules de polygynax.

Après

Après l’injection, il est conseillé :

 

  • Une abstinence de 4-5 jours
  • Ne pas utiliser de tampon hygiénique
  • D’éviter bain, piscine, sauna, jacuzzi, gymnastique ou tout autre sport (vélo) durant les 10 jours suivant l’injection.

Quelles sont les complications envisageables ?

Très rares lors d’une nymphoplastie mais par soucis d’honnêteté votre chirurgienne doit vous en informer.
Le suivi des consignes et les rendez vous post opératoires avec votre chirurgien esthétique sont indispensables pour éviter ou détecter au plus tôt toute complication.
On peut citer exceptionnellement la survenue de :

L’effet de l’amplification dure 8 MOIS JUSQU’A 12 MOIS On peut donc être amené à renouveler les injections, environ tous les 6-8 mois pour un résultat optimal.

DURÉE D’INTERVENTION : 20-30 mn RÉPÉTITION / DURABILITÉ :8 -12 mois RÉSULTAT FINAL : 2 semaines en moyenne

05 56 68 69 70
contact@clinique-esthétique-aquitaine.com